Senjou no Valkyria: Valkyria Chronicles | Pruitt Taylor Vince | Abulele – Meu Amigo Monstro Dublado – Torrent Download (2015)
publicité

Google connecte secrètement les utilisateurs à Chrome


Technologie : Le créateur du navigateur est confronté à une réaction négative pour ne pas avoir informé les utilisateurs du changement de comportement de Chrome Sync. En effet, dès la connexion à un site Google, l'utilisateur est automatiquement connecté à Chrome. Le géant est aussi accusé de "dark pattern".

 

Google a opéré un changement important dans le fonctionnement du navigateur Chrome. La société n’a fait aucune publicité auprès de ses utilisateurs, alors que cette évolution a des implications importantes sur leur vie privée.

Selon plusieurs rapports [1, 2, 3], à partir de Chrome 69, à chaque fois qu'un utilisateur Chrome se connectera à un site appartenant à Google, le navigateur identifiera l'identité de cet utilisateur et le connectera au système intégré de compte de Chrome - également connu sous le nom de Sync.

Un changement noyé dans les nouveautés de Chrome 69

Ce système, Sync, permet aux utilisateurs de se connecter avec leurs comptes Google dans Chrome et éventuellement de télécharger et de synchroniser les données locales du navigateur (historique, mots de passe, signets et autres) sur les serveurs de Google.

Sync est présent dans Chrome depuis des années, mais jusqu'à présent, le système fonctionnait indépendamment de la connexion aux comptes Google. Cela permettait aux utilisateurs de naviguer sur le Web alors qu'ils étaient connectés à un compte Google, mais de ne télécharger aucune donnée de navigation Chrome sur les serveurs de Google, des données pouvant être liées à leurs comptes.

A présent, du fait de ce nouveau mécanisme de connexion automatique, un grand nombre d'utilisateurs expriment leur mécontentement et dénoncent une modification sournoise qui permet à Google de relier le trafic de chacun à un navigateur et à un terminal spécifique avec un degré de précision accru.

La critique est cependant erronée se défend Google. Les ingénieurs de la firme ont précisé sur Twitter que cette opération de connexion automatique ne déclenche pas le processus de synchronisation des données locales sur les serveurs de Google, qui nécessite un clic de l'utilisateur.

En outre, ils affirment que si ce mécanisme a été ajouté, c'est justement pour des raisons de confidentialité. Selon Google, la connexion automatique a été ajoutée dans le navigateur pour répondre à la problématique des ordinateurs et navigateurs partagés. Lorsqu'un ou plusieurs internautes utilisaient le même navigateur Chrome, des données provenant d'un ou de plusieurs utilisateurs seraient accidentellement envoyées au compte Google d'une autre personne.

Mais malgré cette justification a priori logique, les utilisateurs ne décolèrent pas. D'abord et avant tout, ils sont en colère parce qu'ils n'ont pas la possibilité de décider quand ils se connectent à leur navigateur. Et, deuxièmement, ils reprochent à Google de ne pas les avoir informés au préalable de ce changement.

Google Chrome 69 a été lancé le 5 septembre, soit il y a plus de deux semaines. Et si les utilisateurs de Chrome n'ont pas consulté Twitter, Mastodon ou Hacker News, ils ignorent probablement tout de cette modification apportée au navigateur.

Presque tous les utilisateurs qui n’ont jamais utilisé la fonctionnalité de synchronisation de Chrome peuvent s'étonner d'être désormais connectés à Chrome tandis qu'ils lisent cet article, s’ils se sont également connectés à un compte Google comme Gmail, YouTube ou tout autre service du géant de la publicité.

Un "dark pattern" destiné à tromper l'utilisateur

Mais la critique ne s'arrête pas là. Matthew Green, un expert en cryptographie bien connu et professeur à l’Université Johns Hopkins, a souligné dans un billet de blog que Google a également repensé l’interface de compte de Sync. Il n'est plus aussi évident pour l'utilisateur de repérer quand il est effectivement connecté ou d'identifier le bouton à activer pour démarrer la synchronisation.

L'expert qualifie ce changement de "dark pattern", un terme utilisé pour décrire les interfaces utilisateur intentionnellement conçues pour induire en erreur. Dans sa forme actuelle, l’interface Sync est en effet trompeuse et un clic malheureux pourrait conduire l'utilisateur à transférer par erreur toutes ses données Chrome à Google.

Mais pour certains, le changement opéré par Google aurait été planifié de longue date. Chrome 69 est une version majeure de Google comportant de nombreuses nouvelles fonctionnalités, et notamment une nouvelle interface utilisateur. Suspicieux, ils soupçonnent Google d'avoir dissimulé cette fonction de connexion dans la version de Chrome 69, dans l'espoir qu'elle échapperait aux internautes, perdue dans le flot de nouveautés du navigateur. Et en effet, ce changement aura échappé à la grande majorité des utilisateurs de Chrome pendant plus de deux semaines.

L'influence sur les réseaux sociaux de Green, ainsi que certaines conversations enflammées sur Twitter, ont visiblement déclenché une réaction au sein de Google. Les ingénieurs de Chrome ont assuré à Matthew Green que Google clarifierait les règles de confidentialité de Chrome.

Cette mise à jour de la politique de confidentialité pourrait satisfaire certains avocats des bureaux de Google. Elle ne résout cependant pas le problème, à savoir que Google a modifié une fonctionnalité Chrome sans en avertir les utilisateurs, alors que celle-ci a des répercutions majeures sur la vie privée.

La réputation de Microsoft a souffert du manque de transparence de l'éditeur à l'égard de ses pratiques de télémétrie dans Windows 10. Quant à Facebook, son image a pâti du récent scandale Cambridge Analytica. Twitter est également critiqué pour ses bots, sa contribution à la diffusion de fausses informations et de campagnes d'influence politique. Reddit est régulièrement pointé du doigt pour la présence de certaines communautés et leurs abus.

Malgré les années, Google est jusqu'à présent parvenu à préserver sa réputation, tout en collectant auprès des internautes des volumes de données considérables. Un comportement suspect et autres petites choses ont généralement un effet négatif sur la réputation d'une entreprise. Google est-il à l'abri d'un tel revers ?

Comme l'un des lecteurs de ZDNet l'a souligné sur Twitter, les utilisateurs peuvent désactiver le comportement d'auto-connexion en accédant à la page chrome://flags//#account-consistency et en désactivant l'option Account Consistency du compte.

Article "Google secretly logs users into Chrome whenever they log into a Google site" traduit et adapté par Christophe Auffray, viphome.ir

A lire aussi :

Google : la connexion à Chrome est maintenant liée aux services Google

Google a changé sa politique en matière de connexion sur Chrome : s'identifier Gmail ou sur les services Google vous...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

1 réponse
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Ils appellent ça "des raisons de confidentialité" ?
    C'est juste pour distinguer qui est qui, et donc du flicage.

    Si des personnes partagent leur ordi, c'est leur affaire et pas celle des autres.

    Ils auraient indiqué en haut "Vous n'êtes pas (..untel..) : re-connectez-vous", comme sur les sites de e-commerce, ça aurait été convaincant.
    Mais là, ils endossent à merveille leur job de mafieux de la data.
publicité