Read more... | Yuming Du | Großes ART DECO Tablett Chrom und Glas 30er Jahre
publicité
Le très haut débit, levier incontournable de la transformation numérique

Services cloud et très haut débit : les deux font la paire


Technologie : Nouveaux outils comme le cloud ou la visio, nouvelles manières de travailler..., autant de transformations numériques rendues possibles avec le très haut débit qui permet de garantir, entre autres choses, un très haut niveau de disponibilité.

Cloud, visioconférence, CRM Mobile, tous ces services n’auraient pu connaître une telle période de croissance il y a quelques années. L’infrastructure n’était pas encore assez robuste et efficace. Aujourd’hui, grâce aux réseaux fixes et mobiles très haut débit, toutes ces offres connaissent une croissance continue. 

 

 Les opérateurs ne le savent que trop bien : pour tirer partie de ces services, rien ne vaut une connexion très haut débit. « Nous expliquons aux entreprises que la qualité du support définit la qualité du flux qui y circule », indique Damien Watine, président de Serveurcom. « Par exemple, un email qui part doucement, personne ne le remarque. En revanche, si lors d’une communication [notamment vidéo, ndr], on perd des paquets » la qualité va dégrader et cela se verra. « C’est la raison pour laquelle nous invitons les entreprises à choisir du FTTO. 

Le cas de la vidéo est particulièrement intéressant. Jusqu’ à maintenant, les éditeurs (BT, Cisco, Mitel, etc) avaient, pour une bonne partie d’entre eux, développé des solutions permettant de limiter les effets de la perte de paquets, justement parce que les connexions ADSL, SDSL ou H+ pour la partie mobile, ne permettaient pas forcement de maintenir un très haut niveau de qualité des flux pendant une communication.

Le FTTH, FTTO et la 4G ont apporté une réponse plus que satisfaisante à cette problématique. « La fibre, de par sa capacité, permet d’éviter les frustrations », assure Damien Watine. 

Le très haut débit, une nécessité

Il est désormais plus aisé pour les opérateurs de commercialiser, en plus d’une palette de services, une connexion très haut débit. « Les applications les plus utilisées aujourd’hui, exigent une très haute disponibilité », explique Karim Azzou, directeur technique chez Nerim. « La fibre dispose d’un potentiel illimité ». 

Les technologies très haut débit offrent aux opérateurs un argument commercial de poids. Pour un acteur comme l’opérateur Foliateam, la fibre constitue le socle de sa stratégie commerciale. « C’est à partir de la fibre que nous pouvons commercialiser tous nos autres services. Pour nous, la fibre est primordiale », indique une porte-parole de l’entreprise.

Pour un autre opérateur parisien, Ademis, le constat est encore plus clair. « Lorsque nous présentons une solution de communications unifiées comme Broadsoft [récemment racheté par Cisco, ndr], nous ne sortons jamais sans avoir signé de vente. Nous n’avons jamais vendu autant de fibre qu’avec Broadsoft », assure David Marciano, cofondateur d’Ademis. « En région l’un de nos clients voulait déployer des services cloud pour ses 50 utilisateurs. Nous lui avons proposé  du FTTO avec un débit de 100 Mbit/s ». 

Les services cloud et la connexion très haut débit constituent donc pour les opérateurs et pour les clients entreprises une combinaison efficace.

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité