Sieg der Liebe | Lien 11: Add: Depuis 16 heure Téléchargement | Watch Movie
publicité
Le très haut débit, levier incontournable de la transformation numérique

Transfo Numérique : le FTTO, la « bonne » solution très haut débit pour les entreprises


Technologie : Certains opérateurs, notamment les alternatif, estiment que le FTTO constitue le meilleur moyen pour les entreprises de profiter du THD notamment pour bénéficier de la garantie de rétablissement de service et du débit symétrique.

Dans leurs catalogues, les opérateurs proposent des offres très haut débit fixe classiques (FTTH, FTTB) et une offre conçue pour les entreprises : le FTTO pour fiber to the office (fibre jusqu’au bureau). Les fournisseurs de services ont rapidement compris que pour pousser les entreprises à sélectionner une connectivité développée à leur intention, ladite connectivité se devait de posséder des caractéristiques bien spécifiques.

 

Contrairement au FTTH, dont la connexion est mutualisée (arrivée au point de mutualisation à proximité des habitations, la fibre est divisée pour irriguer les différents abonnés et le flux partagé entre toutes les lignes, ndr), le FTTO offre à l’entreprise une connexion « dédiée ».

« Pour faire simple, avec le FTTO, la fibre arrive aux bureaux de l’entreprise, il n’y a pas de partage de la connexion. Il s’agit d’une fibre dédiée point à point », détaille Nicolas Guillaume, fondateur et patron de Netalis. « C’est ce qui se fait de mieux pour l’entreprise », confirme Yann Begassat, directeur technique chez Nokia Networks. « Le trafic utilisé par le client est isolé. (…) Cela permet aussi d’éviter aux entreprises d’être victime de congestion du trafic ». 

Une supériorité indiscutable 

Cette connexion entièrement consacrée à l’entreprise souscriptrice s’accompagne d’un flux symétrique, d’un débit garanti et d’une garantie de temps de rétablissement de 4h (GTR). Cette dernière caractéristique doit rassurer les entreprises, notamment les utilisatrices de services en ligne.

Avec la GTR, le client final s’offre un niveau de réactivité élevé et la possibilité d’être reconnecté au réseau en une poignée d’heures. « Il y a une obligation de moyen et de résultats », reconnaît Antoine Cotten, responsable des offres fixes chez Bouygues Telecom. « [En cas de coupure] l’opérateur doit tout mettre en œuvre pour rétablir la situation », poursuit-il. Avec une connexion FTTH, l’opérateur n’est à aucun moment tenu d’envoyer un technicien dans les heures qui suivent. Sur ce type d’offre réservée au grand public, l’entreprise ne dispose d’aucun avantage particulier.

>>>Fibre et transfo numérique : les 4 étapes avant de se lancer<<<

Pour les opérateurs, la supériorité du FTTO sur le FTTH –lorsqu’il s’agit des entreprises- ne fait aucun doute. La transformation numérique et, surtout, la migration des solutions cloud ne peuvent, estime Nicolas Guillaume, se passer d’une connexion dédiée.

« Si jamais, pour une raison particulière, le peering [échange de trafic entre opérateurs et fournisseurs de contenus, ndr] sature, avec une connexion FTTH, il n’y aura pas grand-chose à faire », souligne le patron de l’opérateur franc-comtois.

Ce dernier regrette qu’en France, les avantages du FTTO ne soient pas davantage mis en avant par les grands opérateurs, comme le font le font les opérateurs américains. « Avec le FTTO, les entreprises s’offre une autoroute vers internet qui arrive jusqu’ à leur porte. Aux Etats-Unis, on parle plutôt de direct access to internet, l’idée est plus claire ».

Le FTTO, en dépit de ses qualités techniques souffre toutefois d’un frein majeur : son prix. Quand il n’en coûte que quelques dizaines d’euros pour une ligne FTTH, les entreprises doivent s’attendre à payer plusieurs centaines d’euros pour une ligne dédiée. Pour les plus grande structures, la question du prix reste anecdotique.

Pour les plus petites, ce paramètre pèse lourd sur la balance à l’heure du choix. Du coup, ces entreprises se tournent parfois vers des solutions domestiques FTTH qui ne correspondent pas toujours à leurs besoins.

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

2 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Bah très bien tout ça, mais sur le terrain ?
    J'habite à 4 km de Paris, et je n'ai toujours pas la FTTH...
    Alors on serait heureux que les opérateurs communiquent plus sur ce qu'ils ont fait que sur leurs promesses...
      
    • A la frontière de Sophia Antipolis, de l'autre coté de l'autoroute, on attend toujours in internet autre que 1,5Mo en ADSL pourri.

      Alors, FTTH, FTTO et tous les FTT que vous voulez... on préférerai un internet qui marche, car c'est une honte.

      Mais bien sur, les entreprises de plus de 500 personnes ne se plaignent pas, on ne sais pas par où ça passe, mais elles, n'ont aucun problème....
publicité