The Master (1989) Hindi Dubbed BluRay | 720p | 480p | Комментарии (0) | Raw Deal Duration: 79 min
publicité

The Big Bang Theory : la saison de trop ?


Sommaire : Ce n’est pas un mystère que j’aime beaucoup la série The Big Bang Theory. À mon regret, on sent que la onzième saison est le chant du cygne de ma série préférée. Spoiler alert : si vous n’avez pas encore vu les saisons 10 et 11, certains passages risquent de vous dévoiler l’intrigue.

Ce n’est pas un mystère que j’aime beaucoup la série The Big Bang Theory. J’ai donc attendu avec une grande impatience la saison 11, qui n’a malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes. Spoiler alert : si vous n’avez pas encore vu les saisons 10 et 11, certains passages risquent de vous dévoiler l’intrigue. 

 

La lassitude du geek

Contrairement aux autres saisons, la science – au sens large – est moins présente dans la saison 11. Tout au plus avons-nous un épisode qui explique de façon simple et limpide le fonctionnement du Bitcoin et de sa gestion mais cela reste assez mince. Alors que le succès de la série reposait aussi sur sa faculté à vulgariser certaines thématiques scientifiques, dans cette dernière saison, on constate que nos geeks préférés sont préoccupés par des problématiques beaucoup plus personnelles.  

Néanmoins, ce que j’ai envie d’appeler la lassitude du geek est bien expliqué car on passe tous par un moment où l’on se demande si on ne souhaite pas changer d’orientation, quand bien même on aimerait son domaine de prédilection. Au bout de quelques années, on s’interroge sur la pertinence de continuer à persévérer dans cette voie. Cette interrogation avait déjà été abordée avec Sheldon Cooper souhaitant abandonner l’étude de la théorie des cordes pour un autre sujet mais dans la saison 11, ce sont tous les personnages qui sont atteint par cette lassitude du geek.  

L’intelligence de la démonstration réside dans son exploitation : peu importe qu’on ait réussi ou non dans son domaine de prédilection, on n’échappe à cette remise en question et cette lassitude se ressent aussi dans les choix personnels des protagonistes. 

Relations en rond

Dans la saison 10, nous nous étions arrêtés avec la grande épiphanie de Sheldon qui demande Amy en mariage. Il semblerait que tous les couples qui décident de franchir le cap, rencontrent des difficultés à organiser ce qui doit être le plus beau jour de leur vie, du moins, est-ce ainsi que la société tente de nous vendre l’idée depuis la nuit des temps.  

Mais Sheldon ne serait pas Sheldon s’il ne complexifiait pas tout ce qui l’entoure et les scénaristes ont décidé de se concentrer sur leur mariage alors que celui de Bernadette et d’Howard ou de Penny et de Léonard n’avaient pris que quelques épisodes. Cet étirement de l’intrigue matrimonial traîne en longueur et la nouvelle grossesse de Bernadette n’arrange rien. Comme dans les précédentes saisons, elle ne vit pas bien sa grossesse et s’interroge sur ses choix de vie.  

Pareillement, personnellement Amy et Léonard n’avancent pas : ils continuent à vivre en semi-collocation avec Sheldon, tout en stagnant dans leurs carrières professionnelles. Que dire de Raj ? On avait attendu pendant 10 saisons qu’il sorte de sa coquille et si dans cette dernière, il commence enfin à prendre un peu d’assurance, il est toujours aussi maladroit avec les femmes et on désespère qu’il arrive à trouver sa moitié d’orange. 

Un joli final 

Que le lecteur se rassure : tout n’est pas perdu dans la saison 11 et j’avoue que les deux derniers épisodes de la saison sont mes préférés, surtout lorsqu’il est évoqué la possibilité de prendre The Walking Dead comme thématique de mariage.  

Mais on sent que la série touche à sa fin et elle s’arrêtera définitivement avec la douzième saison. C’est avec quelques regrets que je quitterais mes scientifiques déjantés mais je me consolerais avec Young Sheldon – qui est enfin diffusée en France.  

Cette série aura brillamment relevé le défi de vulgariser des concepts scientifiques et de donner envie de s’y intéresser, mieux que n’importe quelle campagne de communication.  

A lire aussi :

The Big Bang Theory : la série qui réhabilite les nerds

Ma chronique a bientôt un an et je me suis rendue compte que je ne vous ai jamais parlé d’une de mes séries préférées, à...

Tris Acatrinei

A propos de Tris Acatrinei

Consultante en sécurité informatique, Tris Acatrinei est aussi une enfant de l'industrie du divertissement, qu'elle prend comme une source d'inspiration.

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité